« De toute façon, les études ça commence à me briser les ovaires/les couilles » (rayez la mention inutile en fonction de votre sexe).

Voilà une phrase répéter à plusieurs reprises par certains jeunes, moi y compris. Finalement j’en suis totalement revenue : L’ECOLE C’EST GENIAL ! JE VEUX Y RETOURNER ET Y RESTER TOUTE MA VIE ! J’VEUX MEME RETOURNER DANS LE VENTRE DE MA MERE, VOIRE DANS LES COUILLES DE MON PERE, CA S’RA ENCORE MIEUX !

Il faut dire que mon expérience professionnelle fut plutôt catastrophique (big up à ces trouduc de Manpower). Pourtant j’étais remplie de bonnes volontés, prête à amasser de l’argent histoire de me sentir un tant soit peu utile et indépendantedixit la fille qui veut pas quitter son papa et sa maman-. J’ai alors envoyé plusieurs CV à différentes grandes surfaces, histoire de devenir caissière en attendant… Oh pardon, hôtesse de caisse. Finalement je me suis pris un vent monumental, bien qu’à ce stade-là ce n’est plus un vent mais une tempête voire carrément un tsunami et je n’ai donc eu aucune réponse. Pas découragée pour autant, je me suis alors tournée vers les agences d’intérim et notamment la FABULEUSE agence de Manpower (vous sentez mon ironie là ?).

Je m’inscris, on me demande les métiers que je vise, j’en ai pas la moindre idée alors on me colle manutentionnaire et on réclame mon numéro de téléphone portable afin de me prévenir des différentes missions qu’ils auront à me proposer. Etant ravitaillée par les corbeaux et habitant dans un coin reculée de la France telle une Pocahontas des temps modernes, je précise que ce n’est pas une très bonne idée et que je préfère donner mon fixe. PAS DE PROBLEME, ils prennent alors les deux numéros en précisant qu’ils appelleront alors sur mon téléphone fixe. Dès le lendemain ce dernier sonne vers 9h du matin, c’est l’agence qui me demande de me magner le cul car j’embauche à 13h, youpi youpi. La mission dure une semaine même pas mais ce n’est pas plus mal étant donné la dureté de la tâche. Et à partir de là ce fut le déclin, je ne sais pas si les CHARMANTES (ironie x1000) gonzesses de Manpower ont été brutalement frappées par Alzheimer du jour au lendemain mais visiblement, elles étaient plus que décider à me joindre uniquement sur mon téléphone portable malgré mon manque de réseau –oui, ça arrive encore en 2014-. Par un miracle soudain, je me rends compte que j’ai plusieurs appels manqués venant de leur part, je téléphone donc et là, je me fais traiter comme de la merde car « Si vous n’avez pas envie de travailler vous avez qu’à nous le dire au lieu de pas nous répondre ». J’explique alors que comme j’avais précisé, il fallait appeler sur mon fixe car sinon je ne recevais pas. Visiblement cela semble impossible auprès de la nana qui me prend pour une grosse mythomane mais bon elle finit tout de même par me dire que d’accord, elle a compris (SING HALLELUJAAAAAH). Trois minutes plus tard, elle téléphone sur mon fixe « Je viens de vous laisser un message sur votre portable et vous n’avez toujours pas répondu » ... Bon allez, c’est une caméra cachée c’est ça ? Rassure-moi, tu ne peux pas être aussi conne… Ah, ah bah si !

J’explique alors une nouvelle fois, elle me dit à nouveau qu’elle a compris. Finalement ils persistent à ne pas m’écouter et étant donné que je ne suis pas réputée pour ma patience, je n’ai même pas fait l’effort de leur expliquer à nouveau depuis, ils ne téléphonent plus sur mon portable… En fait, ils ne me téléphonent plus du tout, au moins c’est radical.

Mais à part ça, elles vont aller se plaindre aux entreprises que « Non mais les jeunes ne veulent plus travailler ». Regarde bien ce majeur qui se lève espèce de grognasse, empale toi dessus et tu verras Montparnasse biaaaaaaatch.

Allez, paix et amour en ce jour de st-valentin, et bonne branlette pour les célibataires.